Les bienfaits de la présence animale sur les seniors ne sont plus à démontrer. C’est pourquoi de plus en plus de maisons de retraite ont pris pour habitude d’introduire dans leurs établissements des animaux de compagnie. S’entourer d’oiseaux, de chats ou bien de chiens, permet de lutter contre l’isolement, la dépression et le stress. Explications.

Chat et chien permettent de ne pas rompre le lien social

La plupart du temps par manque de famille et faute de vie sociale, de nombreux séniors doivent faire face à l’isolement et à la solitude. Adopter un chat, un chaton ou un chien peut alors être un choix judicieux pour rompre cet isolement et recréer un lien social. La présence bienveillante de l’animal de compagnie va apporter ce qui peut faire défaut : un sentiment de sécurité et de réconfort dont ils ont besoin.

Source inépuisable de sujets de conversation, l’animal de compagnie peut aider les seniors à réengager le dialogue avec leurs proches, avec les personnes qui les entourent ou avec d’autres propriétaires d’animaux. Ces compagnons à quatre pattes permettent tout simplement de recréer du lien.

Autre avantage d’adopter un chat ou un chien : cela permet de continuer à se sentir responsable. Sortis de la vie active et désormais sans enfant à charge, les personnes âgées peuvent avoir l’impression de ne plus être utiles à quiconque.

La présence d’un petit compagnon les réconfortera et leur redonnera des responsabilités : nourrir l’animal à des heures régulières, le faire sortir (ce qui va permettre en plus de maintenir une activité physique régulière), prendre rendez-vous pour la castration de leur chat ou pour les visites de contrôle annuelles, etc. Avoir des responsabilités et se sentir utile sont deux sentiments qui font le plus défaut l’âge avançant. S’occuper de son chat ou de son chien donne un but à leur journée et permet de conserver une bonne estime de soi, car cela valorise la personne à travers des activités stimulantes et variées.

Adopter un animal : un atout pour maintenir une bonne santé chez les personnes âgées

Comme nous l’avons dit précédemment, être responsable d’un animal de compagnie demande à devoir organiser ses journées et à les rythmer avec des sorties quotidiennes. Cette activité physique qui en découle est nécessaire pour notamment prévenir les maladies cardiovasculaires.
Pour les personnes souffrant de maladies dégénératives, les sorties quotidiennes sont aussi le moyen de marquer le temps qui passe et d’indiquer des repères temporels dans leur journée. De cette façon, la personne âgée continue de garder un lien avec la réalité et le temps présent.
Être responsable d’un compagnon à quatre pattes stimule le cerveau et permet de ralentir les troubles de la mémoire, grâce à l’amélioration des capacités d’attention et de concentration.
La zoothérapie (thérapie mettant en relation la personne âgée malade avec un animal) est une technique de soin thérapeutique de plus en plus répandue dans les services de gériatrie et les maisons de retraite. Ses effets sur le soulagement de la détresse émotionnelle des seniors et sur l’encouragement à la communication, ne sont plus à démontrer.
Grâce à la stimulation de l’autonomie, il ne faut pas non plus oublier qu’avoir un animal favorise le maintien à domicile des personnes âgées chez elles le plus longtemps possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here